Skip to main content

« Agences s’abstenir », et si c’était une (très) mauvaise idée ?

By 21 novembre 2021avril 22nd, 2022Conseils

agence s'abstenir

Si vous faites de la pige immobilière, vous parcourez certainement des dizaines d’annonces chaque semaine. Et je suis certain qu’il y a une petite phrase qui vous fait sourciller sur certaines d’entre elles : la fameuse expression « agences s’abstenir ».

Pourtant vous le savez, si collaborer avec vous pourrait aider votre prospect à vendre plus vite et mieux ils se montrent souvent retissent rien qu’a l’idée de vous recevoir.

Alors, comment convaincre cette personne que la phrase « Agences s’abstenir » est une mauvaise idée pour vendre ?

Aujourd’hui, je vous dresse une liste de plusieurs arguments pour que votre prospect se rende compte que fuir les agences à tout prix n’est pas la meilleure idée qu’il ait eue.

Voici les questions à lui poser pour qu’il réfléchisse à cette idée. Découvrez 6 hacks contre le fameux agences s’abstenir !

Agences s’abstenir : Saurez-vous faire une estimation juste ? 

Si votre prospect souhaite vendre son bien immobilier, il va devoir en faire une estimation de maison. Évidemment, il voudrait le vendre à un tarif optimal pour lui, mais saura-t-il vraiment l’estimer correctement ?

On remarque souvent que les particuliers font une estimation supérieure au prix du marché. C’est peut-être un moyen de s’assurer que, même dans le cas d’une négociation importante, le prix de vente correspondra à leurs attentes…

Cependant, en tant que mandataire immobilier, vous devrez rappeler à votre vendeur qu’une estimation trop élevée va faire fuir les acheteurs potentiels.

En effet, je me rends compte que les acheteurs se renseignent de plus en plus sur le prix du marché. Ils sont nombreux à avoir des connaissances solides sur le secteur de l’immobilier.

Aujourd’hui, ils disposent d’ailleurs d’outils efficaces pour savoir en un clin d’œil si un bien est trop cher.

Ainsi, même s’ils ont le budget, les acheteurs passeront à côté d’une annonce qui leur semble trop élevée. Et d’un autre côté, certains acheteurs qui pourraient être intéressés par ce bien au prix juste ne contacteront pas votre vendeur s’il est surestimé, car ils n’ont pas le budget suffisant.

Une mauvaise estimation est donc l’assurance de passer à côté de nombreux acquéreurs.

Si votre vendeur publie trop cher, même 10 % au-dessus du prix du marché, il n’aura pas de visites, mais ce n’est pas le plus grave.

Un bien qui reste plus de 3 mois en publication inspirera de la méfiance auprès des acheteurs. Pourquoi ce bien ne se vend pas ? Que cache-t-il ? Ainsi, il ne se vendra pas dans de bonnes conditions. 

C’est une réalité en inscrivant agences s’abstenir. Un vendeur devrait toujours s’inquiéter de ne pas avoir de visites rapidement. Certains pensent qu’ils ont le temps de vendre leur bien immobilier, mais c’est faux. Un bien qui reste plusieurs mois à la vente n’inspire pas confiance aux acheteurs.

Il leur donne aussi de bonnes raisons de négocier le prix par la suite.

agences s'abstenir

Agences s’abstenir : allez-vous trouver les bons arguments pour vendre ?

Votre vendeur qui marque agences s’abstenir devrait être au clair sur l’idée que comment vendre un bien ne s’improvise pas. C’est un vrai métier.

En effet, les annonces immobilières se multiplient et son futur acheteur en aura parcouru des dizaines voire des centaines avant de tomber sur la sienne. Alors, avant même de parler de visite, il faudra que son annonce ait suscité un déclic, ce qui est rare quand on voit les annonces où est inscrit agence s’abstenir.

Jouer sur le cadrage et la luminosité des photos, rédiger un texte qui donne des informations attractives tout en laissant une part de mystère et créer ainsi un effet de surprise lors de la visite.

Toutes ses techniques s’apprennent et font partir du cœur du métier d’un agent immobilier.

Pour que l’annonce de votre vendeur solitaire fasse la différence, il faudra qu’il donne son maximum. Et contrairement à ce qu’il croit, il n’a pas plusieurs essais. Personne ne regarde une annonce deux fois. Donc soit ça passe, soit ça casse.

De plus, mener une visite immobilière est également une mission de taille. Il va devoir créer le coup de cœur chez l’acheteur et en tant que professionnel, vous le savez, cela ne s’improvise pas.

On dit souvent qu’une vente se joue sur les 20 premières secondes. Est-ce que votre prospect sait, en marquant agences s’abstenir, qu’il y a des phrases à ne surtout pas dire au risque d’effrayer l’acheteur ?

Saura-t-il répondre à toutes ses questions sur le bien et le convaincre face aux points négatifs qu’il soulèvera surement ? Un professionnel de l’immobilier sait très bien mener ce genre de discours, mais lui, en est-il capable ?

Et peut-il vraiment prendre le risque de se tromper ?

Hey ! 100 % de commission sur vos ventes ça vous dit ?? 👉👉👉👉

Avez-vous le temps de vous consacrer à un nouveau métier ?

Si le vendeur a décidé de ne pas faire appel à vos services en inscrivant agences s’abstenir, cela signifie qu’il va devoir se consacrer à une nouvelle mission. Ceci, à côté de son propre travail et de sa vie personnelle.

Bonne nouvelle : si son annonce est percutante et que son estimation est juste, il aura sans doute des appels. Mais là, il sera rapidement déçu.

Avant de recevoir des appels d’acheteurs potentiels, il se verra appeler plusieurs fois par jour par des professionnels de l’immobilier qui souhaitent lui présenter LE client idéal et qui essayeront d’obtenir un rendez-vous en faisant de la pige immobilière.

Alors, que faire ? Trier les appels ? Ne plus répondre ? Et s’il passait à côté d’un véritable acheteur potentiel en ne répondant pas rapidement à tous les appels ? Il va vite comprendre que cette mission va lui prendre un temps considérable…

Mais ce n’est pas le pire… Une fois qu’il sera passé au-dessus de cette vague d’appels, il aura sûrement des personnes intéressées pour visiter son bien. Et cette mission aussi est très chronophage. 

Un professionnel de l’immobilier saura facilement faire du tri parmi les personnes qui appellent : simples curieux, acheteurs en début de projet, personnes non solvables.

Ces profils représentent 90 % des appels. Si votre vendeur dit oui à tout le monde, il va remplir son planning hebdomadaire de visites inutiles, mais il va également perdre un temps précieux pour la vente.

En effet, dans le meilleur des cas, un acheteur non solvable ou un curieux pourrait lui faire perdre quelques heures. Mais il pourrait également lui faire perdre plusieurs semaines :  le temps de recevoir divers refus de prêt par exemple…

Votre vendeur n’a certainement pas conscience de la mission dans laquelle il s’embarque au moment d’écrire « agences s’abstenir ». Pour le faire changer d’avis, vous pouvez donc lui faire comprendre le temps considérable qu’il va devoir consacrer à cette vente.

👉 A lire aussi : mandataire immobilier à 100 % de commission : cela vous dit ? 👈

Allez-vous tout donner pour 20 % de chance de réussir à vendre ?

Plus d’un Français sur deux aimerait vendre seul et inscrivent agences s’abstenir sur les annonces. Mais dans les faits, est-ce réellement ce qu’il se passe ?

Une étude réalisée par « Meilleursagents » en partenariat avec l’université Paris Dauphine et l’IFOP a mis en avant des chiffres clés :

  • 70 % des transactions en immobilier sont réalisées grâce à un professionnel de l’immobilier
  • 20 % des ventes sont réalisées de particulier à particulier
  • 10 % des ventes se font avec une autre solution comme via des amis ou un notaire.

Cela signifie qu’en voulant vendre seul à tout prix, votre vendeur « agences s’abstenir » passe à côté de 70 % de chances de réussir sa vente.

C’est d’ailleurs pour cela que de nombreux vendeurs changent d’avis à la minute où ils prennent connaissance de ce chiffre.

La réalité c’est que les acheteurs sont nombreux à faire confiance à une agence pour acquérir leur bien immobilier. En inscrivant « agences s’abstenir », votre prospect met donc volontairement de côté une grande partie du marché des acquéreurs.

C’est un argument de taille pour qu’un vendeur change d’avis et décide de faire appel à vos services.

👉 A lire aussi : comment rentrer un mandat en 15 étapes ? 👈

Saurez-vous trouver la bonne stratégie pour vendre en inscrivant agence s’abstenir ?

Vendre un bien immobilier ne demande pas seulement d’être un bon commercial ou un bon négociateur, votre prospect devra également avoir des notions en droit immobilier.

En effet, la loi ne cesse de changer en matière de transaction immobilière donnant de plus en plus de responsabilités aux vendeurs.

Les démarches pour mener une vente à son terme sont de plus en plus complexes.

Quand réaliser les diagnostics immobiliers ? Quelle offre est acceptable ? Comment choisir son acheteur et savoir s’il est solvable ? Quelle est la meilleure période pour publier son annonce ? Autant de questions sur lesquelles un professionnel de l’immobilier est incollable.

Le marché de l’immobilier est de plus en plus concurrentiel. Il faut donc faire comprendre à votre vendeur que publier son annonce et voir ce qui arrive risque de le mener à sa perte. Ce qu’il lui faut, c’est une stratégie !

Et ce n’est pas en inscrivant agences s’abstenir que votre prospect en trouvera une.

En effet, s’il fait une erreur en terme de communication, de prix ou de valorisation du bien, il risque de retarder la vente et de finir noyé au milieu d’autres annonces plus récentes et plus attractives…

Sait-il également qu’il va devoir se débrouiller seul pour monter un dossier de compromis de vente et le présenter à un notaire ?

Le notaire n’a pas pour mission de l’aider dans cette démarche (mais un mandataire immobilier oui).

Ce sera donc à lui de gérer cette partie administrative tout seul et d’être au clair sur les diagnostics immobiliers obligatoires, l’urbanisme, les servitudes ou encore le financement des acquéreurs.

De plus, tout cet administratif doit se faire avant de trouver un acheteur, car si son dossier n’est pas prêt, cela retardera la signature du compromis de vente et l’acquéreur pourra se rétracter plus facilement.

Ainsi, en plus de choisir le bon acheteur, un professionnel de l’immobilier saura accompagner les deux parties lors de la transaction.

Il s’assurera que l’acheteur ne disparaisse pas dans la nature et facilitera les démarches administratives du vendeur tout au long de la vente. C’est tout de même rassurant d’avoir quelqu’un pour nous accompagner quand on parle d’une transaction à 6 chiffres ou plus.

Allez-vous vraiment vendre plus cher sans agence ?

Une transaction immobilière c’est la rencontre entre un vendeur qui souhaite vendre le plus cher possible et un acheteur qui veut acheter le moins cher possible.

Votre vendeur qui est contre les agences a souvent l’impression qu’il va vendre plus cher s’il marque agences s’abstenir.

Cependant, en général, on constate que la négociation est plus importante quand il n’y a pas d’intermédiaire entre les deux parties. Pourquoi ? Parce que la négociation est un métier !

Après tout ce que le vendeur solitaire aura enduré pour trouver son acquéreur potentiel, il sera sans doute plus à même de baisser son prix au dernier moment pour ne pas prendre le risque de le perdre.

De plus, à ce moment de la vente, ses émotions lui joueront sûrement des tours : lassitude, inquiétude, peur, excitation…

Pour réussir une négociation en sa faveur, il devra pourtant garder la tête froide et oublier quelques instants tout ce que représente ce projet de vente pour lui…

L’engagement émotionnel qu’il mettra dans cette vente peut vite devenir un frein considérable pour vendre au prix juste.

Je l’ai constaté à maintes reprises au travers de mon expérience et vous le savez certainement vous aussi, un vendeur ne vend pas plus cher lorsqu’il réalise la transaction seul.  Il est donc primordial que votre vendeur qui refuse les agences prenne conscience de cela.

Hey ! 100 % de commission sur vos ventes ça vous dit ?? 👉👉👉👉

Conclusion : « agences s’abstenir » toujours une bonne idée ?

Si votre prospect n’est pas d’accord avec ces 6 arguments, alors vous ne pourrez pas faire grand-chose pour lui. Cela dit, bien souvent, vous constaterez qu’il reviendra vous voir au bout de quelques mois, car son bien ne se vend pas.

Néanmoins, je suis sûre que l’ensemble de ces arguments lui permettra de réfléchir sérieusement sur le fait de laisser ou non « agences s’abstenir » dans son annonce.

Si vous parvenez à discuter de tous ces points avec le vendeur, cela agira sûrement en votre faveur pour récupérer un mandat.

Leave a Reply

10 − 3 =